Get A la recherche du temps perdu 5 PDF

By Marcel Proust

It is a copy of a publication released prior to 1923. This publication could have occasional imperfections equivalent to lacking or blurred pages, terrible photographs, errant marks, and so on. that have been both a part of the unique artifact, or have been brought by means of the scanning method. We think this paintings is culturally very important, and regardless of the imperfections, have elected to deliver it again into print as a part of our carrying on with dedication to the upkeep of revealed works around the globe. We have fun with your realizing of the imperfections within the renovation strategy, and wish you get pleasure from this helpful booklet.

Show description

Read or Download A la recherche du temps perdu 5 PDF

Best classics books

New PDF release: The Narrative of Arthur Gordon Pym of Nantucket (Dodo Press)

Edgar Allan Poe (1809-1849) was once an American poet, brief tale author, playwright, editor, critic, essayist and one of many leaders of the yankee Romantic move. He used to be born to a Scots-Irish relatives in Boston, Massachusetts, the son of actress Elizabeth Arnold Hopkins Poe and actor David Poe, Jr. The relatives travelled to England in 1815, and Edgar sailed with them.

J.R.R. Tolkien’s The Hobbit - download pdf or read online

J. R. R. Tolkien drew on his professorial services in Anglo-Saxon literature and the early mythology and folklore of significant Britain in developing this well known vintage centering at the perils of Bilbo Baggins. Bilbo turned one of many author's such a lot enduring and vividly learned creations during this precursor to the mythical The Lord of the earrings trilogy.

Extra info for A la recherche du temps perdu 5

Example text

A dans la manière dont elles se regarpremière vue daient en riant, dans le regard insistant de celle aux j'avais compris qu'elles ne l'étaient joues mates pas. D'ailleurs, ma grand'mère avait toujours veillé sur moi avec une délicatesse trop timorée pour que je ne crusse pas que l'ensemble des choses qu'on ne doit pas faire est indivisible et que des jeunes filles qui manquent de respect à la vieillesse fussent tout d'un coup arrêtées par des scrupules quand il s'agit de plaisirs plus tentateurs que de sauter par-dessus un octogénaire.

Sur la mer, tout près du rivage, essayaient de s'élever, les unes par-dessus les autres, à étages de plus en plus larges, des vapeurs d'un noir de suie mais aussi d'un poli, d'une consistance d'agate, d'une pesanteur visible, si bien que les plus élevées penchant au-dessus de la tige déformée et jusqu'en dehors du centre de gravité de celles qui les avaient soutenues jusqu'ici, semblaient sur le point d'entraîner cet échafaudage déjà à demi-hauteur du ciel et de le précipiter dans la mer. La vue d'un vaisseau qui s'éloignait comme un voyageur de nuit me donnait cette même impression que j'avais eue en wagon, d'être affranchi des nécessités du sommeil et de la claustration dans une chambre.

Et de la même façon ne pouvais-je me réjouir d'avoir vu cette brune me regarder (ce qui me faisait espérer qu'il me serait plus facile d'entrer en relations avec elle d'abord), car elle me présenterait aux autres, à l'impitoyable qui avait sauté par-dessus le vieillard, à la cruelle qui avait dit « Il me fait de la peine, ce pauvre vieux »; à toutes successivement, desquelles elle avait d'ailleurs le prestige d'être l'inséparable compagne. Et cependant, la supposition que je pourrais un jour être l'ami de telle ou telle de ces jeunes filles, que ces yeux, dont les regards inconnus me frappaient parfois en jouant sur moi sans le savoir comme un effet de soleil sur un mur, pourraient jamais par une alchimie miraculeuse laisser transpénétrer entre leurs parcelles ineffables l'idée de mon existence, quelque amitié pour ma personne, que moi-même je pourrais un jour prendre place entre elles, dans la théorie qu'elles déroulaient le long de la mer cette supposition me paraissait enfermer en elle une contradiction aussi insoluble que si, devant quelque frise antique ou quelque fresque figurant un cortège, j'avais cru possible, moi spectateur, de prendre place, aimé d'elles, entre les divines processionnaires.

Download PDF sample

A la recherche du temps perdu 5 by Marcel Proust


by Anthony
4.4

Rated 4.93 of 5 – based on 49 votes